Iceberg_in_North_Star_Bay,_Greenland - NASA.jpg
CHARTE GRAPHIQUE Ete Polaire_Logo Nuit Polaire blanc sur bleu copy 2.png

Samedi
9 octobre 2021

18h - minuit
à Paris, Bordeaux et sur Youtube

Soirée de cloture de la saison, Nuit Polaire se déroulera simultanément à Paris, à Bordeaux et sur Youtube, le samedi 9 octobre 2021, de 18h à minuit.
 

À Paris, Nuit Polaire se tiendra dans l'Auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution (18h-19h45) puis dans l’Amphithéâtre Verniquet, l’amphithéâtre historique du Jardin des Plantes et site historique du Muséum national d'Histoire naturelle (20h30-22h).


Nuit Polaire s’inscrit dans le cadre de la 30ème Fête de la science du CNRS pour proposer une immersion à la fois artistique et scientifique dans ces mondes surmédiatisés et paradoxalement méconnus, offrant une approche nouvelle des Pôles mêlant imaginaire artistique et laboratoires de l’avenir.

La 1ère cérémonie des Trophées Victor aura lieu durant Nuit polaire de 20h30 à 22h00.

 

Les Victor, créés par le Fonds de dotation Paul-Émile Victor à l'occasion de la saison 2021, l'Été polaire, soulignent et mettre en lumière celles et ceux dont les projets ou les réalisations portent haut l'engagement polaire qui est le leur, qu'ils traitent de la nature ou de la culture, du polaire ou du subpolaire.

Les Victor récompenseront des journalistes, documentaristes, artistes, explorateurs, écrivains et des jeunes talents engagés pour faire avancer la découverte, la connaissance et la compréhension des régions polaires et des peuples de l'Arctique autour de sept catégories :

  • Victor du reportage de presse

  • Victor du documentaire polaire

  • Victor de la création artistique (hors littérature)

  • Victor du livre polaire

  • Victor de l’expédition polaire

  • Victor du mémoire étudiant

  • et un Victor d’honneur

 

La création de l'œuvre-trophée a été confiée à l’artiste-plasticienne Nathalie Rodach. Elle est une représentation d’une brique de glace qui, comme un fossile trouvé dans la banquise ou la calotte, renferme un secret du passé et libère une énergie pour le présent.

Chacun des sept trophées est unique, individuellement coulé en verre dans un moule fabriqué à partir d'une base en métal sur sable sculpté, dans laquelle l'artiste a inclus du verre rouge symbolisant le vivant.

Chaque Trophée est enserré dans un coffret en laiton amovible afin que le Trophée, si le récipiendaire le désire, redevienne une pure œuvre d’art.

"La plante prisonnière est une feuille de Ginkgo, qui a poussé en Antarctique avant la dérive des continents. Ici c’est la glace qui a emprisonné l’air et le vivant. Elle ressemble à s’y méprendre au verre, mais à la différence du verre qui ne porte qu’une empreinte dont on peut tirer un moule reproduisant la forme, la glace contient la vie en suspens, comme le fil rouge. Ce Trophée, c’est un matériau vivant, nourrissant. Le mettre à̀ la lumière du jour permet l’avancée de la connaissance et porte le risque de destruction. Tout exploit est porteur de responsabilité."Nathalie Rodach